Bienvenue au Télégramme

La devanture du Télégramme à Toulouse
Une façade immanquable située rue Gabriel Péri
Aujourd’hui je me décide à venir vous parler d’un restaurant que j’aime beaucoup et qui est pour mois une véritable découverte : Le Télégramme Toulouse ! Mieux vaut tard que jamais mais je n’avais jamais mangé dans ce restaurant phare de la ville rose avant la semaine dernière.

Situé 1 rue Gabriel Péri, Le Télégramme vous accueille dans une ancienne imprimerie dans une ambiance chaleureuse type bar tendance et avec de la musique d’ambiance et un éclairage dans les tons roses violet.
C’est un peu bruyant et peuplé et pourtant, on ne se marche pas dessus et on peut facilement tenir une conversation sans crier dans l’oreille de son voisin.
Cosmopolitan du Télégramme, Toulouse
Le Cosmopolitan du Télégramme

Le concept

Le soir généralement c’est tapas à picorer à plusieurs ou des plats pour les plus grosses faims. Le tout accompagné de cocktails, de vin, de bière ou de softs. L’ensemble de la carte est typiquement sud-ouest et imaginée par Mr Mazzuchin François. J’ai opté pour un Cosmopolitan qui était très bien dosé et excellent. Ça change des cocktails “avec alcool” servis dans d’autres d’enseignes où l’on ne sent que le sucre ajouté.

Burger du télégramme
Le hamburger du Télégramme, pour les grosses faims
J’ai choisi un hamburger maison pour ravir mon estomac et je n’ai pas du tout été déçue ! Le pain est fait maison, une excellente pièce de boucher en guise de steak haché avec du bœuf de Salers et pour remplacer le fromage fondant traditionnel du hamburger le chef a choisi une tranche de comté fondu. Pour la sauce, exit les sauces ketchup et mayonnaise ici c’est une espèce de confit d’oignon caramélisés à la bière. L’accompagnement ? Les frites surgelés ce n’est pas ici que ça se passe, ici ce sont des frites maisons cuites dans de la graisse de canard (sud ouest oblige!)
Question quantité c’est ni trop ni pas assez. C’est tout à fait le juste milieu pour que le client finisse son assiette et éviter ainsi le gaspillage.
Pour finir, c’est une adresse que je recommande vivement et j’y retournerai les yeux fermés ! 
Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *