Horreur et consternation.

Il aurait été indécent de publier un article habituel sans aucune transition comme si rien ne s’était passé. Il m’était impossible d’ignorer et de reprendre une vie normale.

 
Les cartons - Hommages à Paris
Source de l’image : Les Cartons

Une pensée aux familles, aux victimes, à ceux qui recherchent encore leurs proches dans l’espoir d’une bonne nouvelle.
Ca aurait pu être nous, vous, nos parents, nos amis. J’ai l’impression d’avoir perdu quelqu’un tellement je me sens fébrile. Ce n’est pas notre propre vie qui a été touchée mais notre pays et l’Humanité toute entière. 
C’est ca le monde que nous allons offrir à nos enfants ? 

A l’école, au collège et au lycée on n’apprends les guerres et les professeurs nous disaient que c’était du passé, qu’on ne vivra pas ça mais qu’on doit entretenir le devoir de mémoire.  
Aujourd’hui, je me souviens. Je me souviens le traité de Versailles. Je me souviens les armistices du 11 novembre et du 8 mai. Je me souviens la der des der. Je me souviens la libération des camps et la recherche de proches. Je me souviens la création de l’ONU pour maintenir la paix dans le monde. Je me souviens de tout comme si je l’avais vécu.
Souviens toi de ces personnes qui risquent leurs vie pour que toi tu sois en sécurité : police, armée, pompiers. Souviens toi de ces personnes qui font tout pour protéger et maintenir ta santé, pour te sauver la vie : médecins, samu, infirmiers. Souviens toi de ces personnes inconnues présentes sur les lieux qui n’ont pas hésité à se mettre en danger pour sauver d’autres personnes.

Nos parents, nos enfants, se souviendront de tout ça mais ils apprendront aussi que le monde n’est pas en paix pour autant, que 2015 a été une année sanglante. 

Ils apprendront également les différentes religions, l’altérité, les différences. Ils apprendront que des personnes maintiennent un climat de peur et de terreur au nom de la religion, une religion qui n’existe pas. Le terrorisme n’est pas une religion.
Il est important de se souvenir, de dire aux personnes qui nous sont proches que nous les aimons. 
Je ne peux pas dire que je n’ai pas peur car c’est faux. J’ai peur de l’avenir.  
PRAY FOR PARIS. 
Partager:

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *